Comment utiliser les restes alimentaires ?

Vous traitez déjà tous les biodéchets qui vous reviennent en cuisines avec la machine Geb Solutions. Que diriez-vous de faire aussi bon usage de vos restes d’aliments au moment de préparer vos plats ? À vos tabliers !

Vous êtes de ces professionnels de la restauration qui ont déjà adopté le bon comportement : tous les résidus alimentaires qui vos convives laissent dans leurs assiettes, vous les traitez intelligemment, grâce au processus de déshydratation de la machine Geb. Aujourd’hui, nous vous donnons un petit conseil supplémentaire, en vous invitant à faire ce que vous avez faire : cuisiner… avec encore plus d’ingrédients ! Nous souhaitons aller au bout de notre engagement : objectif « gaspillage zéro ». L’idée : bien traiter les résidus alimentaires après les repas, mais aussi avant les repas ! C’est un fait : avec de nombreuses choses que vous avez l’habitude de jeter, vous pouvez concocter et compléter de nouveaux plats, rehausser vos saveur. Un exemple : vous êtes convaincu que la peau de pomme de terre ne peut servir à rien ? En réalité, bien lavées, les épluchures peuvent être conservées pour cuisiner une tourte ou être servies avec du fromage fondu. Et cela vaut pour tous les tubercules ! Les cosses de pois, vous n’y croyez pas non plus ? Pourtant, il y a une dizaine d’idées de bons plats à préparer : une délicieuse soupe, des beignets que vous aurez peut-être assaisonnés avec des tiges de persil que vous vous apprêtiez à jeter. Les bonnes idées ne manquent pas ! Vous êtes plus sucré que salé ? Passons à la case dessert : vous n’avez jamais entendu parler du gâteau à l’orange ? La sauce d’accompagnement est mijotée à partir des quartiers, ceux que vous mangez, d’habitude, après vous être débarrassé de la peau. Ici, on vous dit stop : c’est bien à partir de la peau de l’agrume, râpée et à laquelle on ajoutera eau, farine, sucre et oeufs, que sera fait le gâteaux lui-même. À partir d’éléments « bons pour la poubelle » dans l’imaginaire collectif, vous êtes sur le point de servir un dessert de niveau gourmet !

Bien entendu, le conseil de base pour toutes ces récupérations alimentaires :

1 – vérifier que le produit est en bon état de conservation ;

2 – le laver avec précaution

3 – et choisir dès que cela est possible des produits bio, pour éviter d’ingérer des pesticides.

Image 14Nous avons repéré pour vous deux portails qui vous donneront d’autres idées      sur l’utilisation intelligente – car plus économe et plus éco-responsable – de vos restes alimentaires :

>> LeGout.com vous propose un bon article sur le sujet, ici ;

>> et pour une approche encore plus large de la question, rendez-vous sur Réduisons nos déchets !

Il est évident que ces bonnes idées cuisine ne valent pas seulement pour les grands services de restauration : vous aussi, seul dans votre cuisine, en charge du repas familial, vous pouvez faire ces petits gestes utiles… qui servent autant l’environnement que vos papilles ! Et quand ce sont des dizaines de repas que vous servez par jour, dans votre restaurant de quartier, à la cantine de l’école ou dans les unités d’hôpital, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur deux actions complémentaires : Geb Solutions vous encourage à la cuisine éco-responsable, en réintégrant dans la chaîne de préparation vos résidus utilisables en amont, et en travaillant avec sa machine de déshydratation pour tous les biodéchets qui ne sont plus consommables.