2016, année-clé pour la valorisation des biodéchets

Pour de nombreux professionnels de la restauration, la fin d’année rimera avec transition. Au 1er janvier 2016, les normes imposées par le Grenelle 2 de l’Environnement en matière de biodéchets changent à nouveau : si les textes de loi toléraient un volume de biodéchets pouvant aller jusqu’à 20 tonnes en 2015, ce seuil sera ramené à un seuil maximum de 10 tonnes dès le début d’année prochaine. Jusqu’ici, les établissements concernés de fait par l’obligation de valorisation des biodéchets étaient, de fait, des établissements assurant au moins 300 couverts par jour. Avec la rabaissement du seuil, de nombreuses nouvelles structures – toutes celles servant au moins 100 repas par jour – vont devoir participer à l’effort de gestion éco-responsable des biodéchets.

L’hôtel Martinez montre le bon exemple à Cannes

Dans la région cannoise, l’hôtel Martinez est depuis longtemps conscient des enjeux. Depuis plus d’un an, cette référence du secteur hôtelier a adopté la bonne attitude en installant dans ses murs une machine Geb Solutions, qui opère une réduction considérable des biodéchets par une opération simple de déshydratation. En un cycle de 10 à 16 heures, la machine est capable de réduire de 80 à 90 % le volume des restes alimentaires, en les débarassant de la grande quantité d’eau qu’ils contiennent. Le quotidien Nice-Matin fait l’éloge de cette solution qui combine simplicité, propreté, efficacité et économies !

Crédit photo : capture article Nice-Matin / Patrice Lapoirie