Geb Solutions ravi d’avoir participé aux Journées nationales de la restauration et de l’hôtellerie hospitalière

Les 7 et 8 avril derniers, l’Association culinaire des établissements hospitaliers de France (ACEHF) organisait son grand salon dédié aux services de restauration dans les hôpitaux,  Ehpad et autres structures affiliées. Geb Solutions a répondu présent.

 Le rendez-vous était donné à Carquefou, en Loire-Atlantique : pendant deux jours, début avril, Geb Solutions a eu le plaisir de se joindre aux acteurs-clé du domaine hospitalier pour échanger, de manière conviviale et productive, sur l’organisation de la restauration collective dans cet environnement bien particulier. Objectif de la rencontre : favoriser l’échange d’idées et le croisement des expertises pour permettre aux structures d’offrir toujours plus de qualité et d’humanité dans leur gestion des repas.

Ce dernier point, celui d’une approche résolument humaine de la restauration, est essentiel et caractéristique du monde hospitalier. Ici, c’est un autre type d’attention qu’il s’agit d’apporter aux convives, différent du traitement que l’on peut attendre dans la restauration commerciale. Toutes les forces et les sensibilités sont mobilisées pour créer un véritable moment de vie et de détente autour de chaque repas, du petit-déjeuner au dîner, en passant par le déjeuner et la collation de 16 heures.

Comment rendre ce moment de vie toujours plus prégnant ? La rencontre des 7 et 8 avril a fait émerger un mot-clé : le tri. L’idée peut paraître surprenante pour quiconque associe la notion de tri à celle de corvée. Dans le cadre d’un établissement de soin ou d’une structure dédiée aux personnes âgées, ce geste simple change  complètement la donne : pour des personnes en état de récupération ou de prise en charge sur le long terme, le tri est un geste simple qui redonne une utilité sociale directe à celui ou celle qui l’exécute. L’individu isolé, par la force des choses, des schémas actifs de la société, retrouve une place. Installer un outil de tri dans de telles structures est à même de créer du lien et de l’occupation, deux leviers essentiels pour le bien-être des personnes qui y résident.

Pour mettre en place de telles opérations, il faut bien entendu pouvoir compter aussi sur l’enthousiasme des équipes dirigeantes et du personnel encadrant. De fait, dans leur cadre de travail, ces professionnels sont amenés à faire du souci de l’autre une priorité constante. Ils se trouvent donc naturellement très sensibles aux sujets d’intérêt collectif. Les équipes de Geb Solutions, qui connaissent très bien la question du tri et de la gestion intelligente des biodéchets, ont fait le constat de personnes prêtes à s’engager concrètement pour des actions qui ont du sens.

Le cas de figure présent laisse voir une situation idéale, où il est possible de compter sur une vraie volonté d’action de toutes les parties en cause. Geb Solutions, qui présentait une machine de déshydratation des biodéchets Geb 30 au salon, sait, par expérience, que l’une des étapes les plus délicates, dans la construction d’un circuit de traitement responsable des déchets organiques, est de convaincre un maillon de la chaîne – restaurateur ou consommateur – de faire le geste de départ essentiel, celui du tri. Ici, toutes les conditions sont réunies pour que ce petit geste apporte non seulement un peu de soulagement à la planète mais aussi beaucoup de bonne humeur à des personnes en situation de santé plus ou moins sensible, qui ont le souhait d’être encore et toujours des acteurs.