Déshydrateur de biodéchets pour la restauration

Kit de communication.

Tous les outils pour agir

Initier le changement

Une nouvelle organisation devra être mise en place pour séparer les biodéchets des autres déchets, que ce soit en préparation des repas, en retour plateau ou en fin de service (les invendus).
Pour ce faire, nous mettons en place :
– une communication orientée «équipe» et «convives» et
– une animation pour faire fédérer l’ensemble des acteurs autour d’un projet éco-responsable.
Vous devez préalablement répondre aux questions suivantes :
Que souhaitez-vous trier et/ou valoriser ?
Qui doit en prendre la responsabilité ?
Où et quand doit être fait le tri ?
Avec quels outils ? (conteneurs, table de tri)

 

Communiquer, informer, stimuler, orienter

Nos éléments de communication abordent :
1. Le tri
2. La machine et sa technologie innovante de transformation et revalorisation
3. La démarche éco-responsable du restaurant et de l’entreprise, mais aussi le besoin d’adhésion et de participation du personnel et des convives pour assurer le changement
L’expérience montre qu’après avoir communiqué et travaillé ensemble sur la mise en place du tri, les participants sont plus impliqués et volontaires pour s’attaquer à ce nouveau défi : réduire les déchets à la source.
A la clé : de grandes économies, moins de déchets, et une image valorisée de l’établissement et du personnel auprès des collectivités, des collègues, des usagers etc.

L’animation participative pour favoriser le tri des biodéchets

Une animation doit permettre aux porteurs du projet d’être en contact direct avec les acteurs du projet – les convives et l’équipe restauration – pour valider l’adhésion aux principes de tri et de valorisation des biodéchets. Pour ce faire, Geb Solutions propose la mise en place d’une animation participative pour favoriser le tri des biodéchets.
Objectif global : du collectif à l’individu …et vice versa
L’animation participative veut répondre en particulier à l’enjeu suivant :
passer de la motivation et de l’action individuelle à la coopération et à la construction collective. Il s’agit bien de mettre en mouvement le « j’agis, je trie » d’individus côte à côte pour faire naître et vivre le « nous agissons pour l’environnement » du groupe.
Distribution de fertilisant aux convives lors de l’animation : comprendre pour agir
Une participation ne peut avoir lieu que si il y a une compréhension claire de l’enjeu de la démarche environnementale. La distribution d’échantillons de fertilisants est la démonstration concrète du processus de tri et de valorisation réussie.
Les convives comprennent clairement le résultat final, le processus et leur rôle dans cette chaine de valeur. Une coopération s’installe entre les convives et la restauration pour l’environnement.

Accompagnement au tri : s’assurer de la bonne action

La communication sur la démarche environnementale et la distribution de fertilisant stimule l’implication individuelle des participants et nourrit la dynamique du groupe.
C’est cependant au niveau des tables/éléments de tri que l’expression de la volonté d’une action collaborative devient visible.
C’est au niveau du tri que chaque participant ressent et comprend ce que le groupe a mis en mouvement à partir de ce que chaque individu accepte de partager : un geste supplémentaire pour l’environnement.
L’animation est à la fois un moment – de démarrage, d’impulsion, de mise en route – et, à la fois, une illustration de la nouvelle organisation du groupe et de l’individu.

L’objectif final d’une animation est de faire ressentir à chaque individu l’importance de sa participation et de sa contribution/impulsion individuelle au groupe.

 

 

Exemple de kit

Animation de 11h30 à 14h
> Mise en place de stand
> Distribution de sachets de substrat issu de la restauration 
> Supports (flyers, affiches, mailings, kakémonos, vidéos, etc)

Souhaitez-vous venir voir une animation ?

Back to Top